Les publications du Journal du Composite sont interrompues

Nous recentrons nos activités sur la création de sites internet.

Besoin d'un site comme celui-ci ou d'une boutique en ligne ?
Retrouvez-nous sur Kasutan

Du composite dans les capsules de la compétition Hyperloop de SpaceX


L’Université Technologique de Delft, aux Pays‐Bas, a remporté fin janvier la première étape de la compétition organisée par SpaceX – un concours impliquant une trentaine d’universités de différents pays et visant à proposer le meilleur prototype de capsule pour l’Hyperloop.

L’Hyperloop a été dévoilé par Elon Musk en 2013 : il s’agit d’un nouveau moyen de transport terrestre à grande vitesse où des capsules circuleraient dans des tubes à air pressurisé.

La compétition était l’aboutissement de 18 mois pendant lesquelles chaque équipe d’étudiant a conçu, développé et construit un prototype. Les critères d’évaluation étaient la vitesse, l’efficacité, la sécurité et la « scalabilité » du concept.

Le projet de l’équipe de Delft a remporté le premier prix, ainsi que le prix de la meilleure conception et de la meilleure fabrication. Il faisait partie des trois seuls prototypes ayant obtenu l’autorisation d’accéder à la piste d’essai de l’Hyperloop : un tube de 1,2 km de long installé près des locaux de SpaceX à Hawthorne, en Californie.

Les étudiants de Delf ont utilisé pour la coque de leur capsule des matériaux carbone/époxy fournis par TenCate Advanced Composites.

Grâce à ces composites, leur capsule à l’échelle 1/2 ne pèse que 149 kg, pour 4,5 m de long et 0,85 m de diamètre. Des aimants permettent à la capsule de flotter au‐dessus de la piste. Dans un tube plus long que le tube d’essai, la capsule prototype pourrait atteindre 1200 km/h.

Parmi les autres équipes récompensées, beaucoup avaient aussi choisi d’utiliser des matériaux composites, comme l’Université du Wisconsin‐Madison, lauréate du prix de l’innovation ; le MIT, qui remporte le prix de la sécurité et de la fiabilité, et l’Université de Munich, avec le prix de la capsule la plus rapide.

Les concepts des deux équipes les plus primées sont présentées dans cette vidéo (en anglais) de Reuters.

La phase finale de la compétition se tiendra cet été, à une date encore inconnue. Les 30 équipes sont invitées à participer, mais celles qui n’avaient pas répondu aux spécifications pour accéder à la piste d’essai devront réviser leur conception.

Sources :
« Winning Design in SpaceX Hyperloop Competition Features Composites », Evan Milberg, Composites Manufacturing Magazine, 6 février 2017
« TU Delft students win Hyperloop Pod Competition », Delft University of Technology, 20 janvier 2017


A propos de Magalie Castaing

Après 10 ans d’ingénierie mécanique dans le secteur de la défense, j’ai créé une entreprise de développement web : Kasutan. Le Journal du composite est l’intersection de mes différents métiers : ingénierie, langues et internet.