Les publications du Journal du Composite sont interrompues

Nous recentrons nos activités sur la création de sites internet.

Besoin d'un site comme celui-ci ou d'une boutique en ligne ?
Retrouvez-nous sur Kasutan

Rattrapage JEC #28 : Autodesk et la conception intelligente


Massimiliano Moruzzi a partagé avec Composites World les derniers projets de l’éditeur américain de logiciels Autodesk qui visent à répondre aux besoins spécifiques de l’industrie des composites.

Le premier projet évoqué concerne un « matériau intelligent » constitué d’une couche de nanomatériaux conducteurs, déposée sur un stratifié, qui communiquerait avec le logiciel d’Autodesk par Bluetooth ou wifi. La technologie permettrait de détecter une variation de pression ou un délaminage et de générer une alerte auprès de l’utilisateur ou de l’opérateur.

Concernant la conception, Massimiliano Moruzzi a expliqué qu’Autodesk avait entamé des recherches sur ce que l’entreprise appelle « un logiciel d’optimisation guidée par la performance ».

Avec un tel logiciel d’optimisation, le concepteur sélectionnerait des performances produits, des exigences mécaniques et des contraintes de conception, mais sans idée préconçue sur la forme ou le matériau. Le logiciel fournirait alors la pièce optimisée répondant aux critères de conception.

D’après Massimiliano Moruzzi, ce concept pourrait fonctionner avec différents types de matériaux, y compris les composites et les métaux. Ce logiciel est actuellement un produit interne d’Autodesk, mais l’entreprise recherche des partenaires industriels pour l’amener à maturité et le commercialiser.

Source : « JEC World 2016, the full report », Jeff Sloan, Sara Black et Donna Dawson, Composites World, 29 mars 2016.
C
rédit photo : extraite de la vidéo de présentation d’Helius Composite.

Cet article fait partie de la série « Rattrapage de printemps » du salon JEC 2016 : chaque jour, retrouvez sur le Journal du Composite un nouvel extrait du compte-rendu réalisé par l’équipe de Composites World.

Voir toute la série…


A propos de Magalie Castaing

Après 10 ans d’ingénierie mécanique dans le secteur de la défense, j’ai créé une entreprise de développement web : Kasutan. Le Journal du composite est l’intersection de mes différents métiers : ingénierie, langues et internet.