Les publications du Journal du Composite sont interrompues

Nous recentrons nos activités sur la création de sites internet.

Besoin d'un site comme celui-ci ou d'une boutique en ligne ?
Retrouvez-nous sur Kasutan

Rattrapage JEC #41 : les matériaux d’âme de General Plastics


L’entreprise américaine General Plastics présentait sa mousse à base de polyuréthane « Last‐a‐Foam FR‐3800 FST », qui répond aux exigences aéronautiques concernant la tenue au feu, l’opacité et la toxicité des fumées et l’émission de chaleur.

Mise sur le marché six mois avant le JEC, cette mousse est présentée comme une alternative économique, de tenue mécanique comparable, aux nids d’abeille utilisés pour les cloisons et les panneaux d’avion.

Ce produit est disponible en 48 kg/m3 – 640 kg/m3 de densité, et jusqu’à 61 cm d’épaisseur. Il peut être associé à des tissus de fibre de verre.

General Plastics présentait aussi un nid d’abeille phénolique/verre à alvéoles fermées pour une application aéronautique. Ce produit présente une densité de 48 kg/m3, au lieu de 24 kg/m3 pour le nid d’abeille classique, mais coûte beaucoup moins cher à produire. D’après General Plastics, le coût moindre compense largement le surpoids.

Source : « JEC World 2016, the full report », Jeff Sloan, Sara Black et Donna Dawson, Composites World, 29 mars 2016.
Crédit photo : General Plastics.

Cet article fait partie de la série « Rattrapage de printemps » du salon JEC 2016 : chaque jour, retrouvez sur le Journal du Composite un nouvel extrait du compte‐rendu réalisé par l’équipe de Composites World.

Voir toute la série…
Sur le même sujet :
Rattrapage JEC #37 : les polyuréthanes de Covestro
Rattrapage JEC #13 : les avancées d’Henkel dans l’automobile et l’aéronautique


A propos de Magalie Castaing

Après 10 ans d’ingénierie mécanique dans le secteur de la défense, j’ai créé une entreprise de développement web : Kasutan. Le Journal du composite est l’intersection de mes différents métiers : ingénierie, langues et internet.