Les publications du Journal du Composite sont interrompues

Nous recentrons nos activités sur la création de sites internet.

Besoin d'un site comme celui-ci ou d'une boutique en ligne ?
Retrouvez-nous sur Kasutan

Rattrapage JEC #5 : données d’essais sur le tissu QISO d’A&P


La société A&P Technology, basée à Cincinnati, aux États‐Unis, exposait au JEC sa gamme de tissus QISO. Il s’agit de tissus quasi‐isotropes (0°, +/‐60°), obtenus par tressage puis fendus.

D’après l’entreprise, ce tissu facilite le drapage et améliore les performances pour toute une gamme d’applications en composite.
Une nouvelle base de données d’essais sur des tissus QISO a été mise à disposition pour démontrer de façon plus complète les avantages des tissus quasi‐isotropes.

Rouleau de tissu quasi isostatique qiso

A&P Technology s’est associée avec l’américain Tencate Advanced Composites pour comparer des stratifiés à base de tissu QISO avec des stratifiés à base de tissu classique. Les deux types de stratifiés étaient pré‐imprégnés de la résine TC275‐1 de Tencate, une époxy à haute résilience.

D’après le fabricant, les essais, menés sur des éprouvettes et des panneaux, ont démontré que les stratifiés à base de QISO avaient de meilleures propriétés mécaniques et un meilleur comportement à l’impact.

« D’après nos discussions préliminaires avec A&P, nous avions l’intuition que l’association TC275/QISO obtiendrait de meilleures performances, mais nous ne nous attendions pas à des gains aussi spectaculaires sur les propriétés mécaniques, par rapport aux stratifiés tissés classiques.
Nous avons observé des améliorations particulièrement importantes sur la tenue en compression et sur la tenue en compression avec trou nu. »
Barry Meyers, vice‐président des services techniques de Tencate Advanced Composites

L’architecture quasi‐isotrope de QISO présente les mêmes propriétés dans toutes les directions [du plan]. L’orientation du tissu lors de la fabrication n’est donc pas un critère, ce qui facilite le drapage et réduit les chutes.

QISO est proposé en différentes masses surfaciques et largeurs.

Source  : « JEC World 2016, the full report », Jeff Sloan, Sara Black et Donna Dawson, Composites World, 29 mars 2016.
Crédit photo : A&P Technology

Cet article fait partie de la série « Rattrapage de printemps » du salon JEC 2016 : chaque jour, retrouvez sur le Journal du Composite un nouvel extrait du compte‐rendu réalisé par l’équipe de Composites World.

Voir toute la série…


A propos de Magalie Castaing

Après 10 ans d’ingénierie mécanique dans le secteur de la défense, j’ai créé une entreprise de développement web : Kasutan. Le Journal du composite est l’intersection de mes différents métiers : ingénierie, langues et internet.