Le procédé innovant d’Héol Composites pour la fabrication des foils récompensé


Laurent Tournier, ingénieur-artisan à la tête d’un atelier de conception et de fabrication de pièces en matériaux composites pour le nautisme, est lauréat national du prix de l’artisanat Stars & Métiers, organisé par les chambres de métiers et de l’artisanat et les Banques Populaires.

Ce passionné de voile équipe les plus grands bateaux de course et propose un procédé industriel révolutionnaire, basé sur la fabrication en une seule étape, sans assemblage, des foils de voilier. Il recevra son prix le 13 décembre prochain à la Salle Gaveau, à Paris, lors d’une soirée « événement » qui célèbrera également le dixième anniversaire du prix.

Laurent Tournier, champion national de l’innovation technologique

heol composites 19L’innovation pour Laurent Tournier, c’est un leitmotiv au quotidien. C’est d’ailleurs ce qui explique que le jury Stars & Métiers l’ait choisi comme lauréat 2016 dans la catégorie innovation technologique.
Sa devise ? Il y a toujours moyen de faire mieux ! Dans un monde de compétiteurs comme celui des courses à la voile, il faut sans cesse innover et progresser.

« Lors de la dernière Coupe de l’America il y a trois ans, on a vu les voiliers littéralement voler au-dessus de l’eau grâce aux foils. Depuis c’est une révolution dans le monde du nautisme, tous les bateaux veulent s’en doter », explique Laurent Tournier qui face à cet engouement cherche à optimiser ses process.

Les foils sont des petites pièces, mais elles sont mécaniquement très sollicitées. Il invente alors un procédé de fabrication en une seule étape, sans assemblage, qui permet d’améliorer la solidité des pièces tout en accélérant la fabrication. Pour chaque commande, chaque bateau, un moule sur-mesure est réalisé.

gc32 spax flying

Le succès ne se fait pas attendre : Héol Composites double son chiffre d’affaires et son effectif en 2015. L’entreprise devient numéro un mondial pour la fabrication des foils de bateaux de toutes les tailles. Laurent
Tournier dépose un brevet qu’il exploite également pour la production de petites séries.

Un ingénieur-artisan devenu leader mondial des foils de voilier

Le jeune ingénieur Laurent Tournier fait ses armes au sein de l’école nationale de voile de Saint-Pierre-Quiberon : il est embauché en 1994 pour développer un atelier interne de fabrication de dérives, lames et safrans. Il monte un bureau d’étude intégré et conçoit ses premières pièces.

« Dans la plus pure tradition artisanale, j’avais les coudées franches et m’investissais sans compter, c’était formidable », confie-t-il.

Il forge alors son âme d’artisan-entrepreneur et son goût pour l’innovation. En 2002, Laurent Tournier crée sa propre entreprise, Héol Composites, fort d’un savoir-faire solide et d’un carnet d’adresses bien rempli.

Son atelier est aujourd’hui une référence dans la conception et la fabrication de pièces en matériaux composites pour le nautisme. Il réalise la majeure partie de son chiffre d’affaires grâce à des pièces uniques pour les bateaux de course qui concourent pour le Vendée Globe ou la Route du Rhum.

Extrêmement impliqué, Laurent aime avoir une vision globale des projets, de la commande à la conception, jusqu’aux essais sur le terrain avec les clients. Il travaille étroitement avec ces derniers pour être au plus près de leurs attentes, qui évoluent rapidement. Par ailleurs, cet amoureux des voiliers est aussi batelier de l’équipe de France de voile olympique.

Quel est ce procédé « révolutionnaire »  ?

Les appendices de bateaux sont traditionnellement réalisés par assemblage collé de carénages avec des éléments raidisseurs. Ce type de procédé en plusieurs étapes, impliquant différents matériaux, présente des risques pour la tenue de la pièce finie.

Le procédé mis au point et breveté par Héol Composites s’appuie sur une technique de drapage particulière pour réaliser en une seule co-cuisson des pièces auto-raidies, sans mandrins internes. La technique de préparation des préformes et la polymérisation en autoclave permettent d’atteindre une excellente tenue mécanique et des taux de porosité inférieurs à 1 %.
heol composites 16

heol composites 11

saf cheminees 2010 1 9

La tenue interlaminaire du composite est bien supérieure à celle des liaisons collées des assemblages traditionnels. Les structures produites par Héol Composites, en composite carbone/époxy pour la plupart, sont aussi plus légères.

Le procédé mis au point est potentiellement transposable à d’autres types de structures auto-raidies, comme les voilures ou pales d’éoliennes par exemple.

A propos du prix Stars & Métiers

Organisé par les Banques Populaires et les chambres de métiers et de l’artisanat, le prix national Stars & Métiers, qui célèbre ses dix ans cette année, récompense des chefs d’entreprise artisanale pour leur exemplarité et leur audace en matière d’innovation technologique, stratégique, de management et de dynamique commerciale.

En primant chaque année ces belles réussites, Stars & Métiers met en lumière « L’Artisanat, première entreprise de France » mais aussi les femmes et les hommes qui composent ce secteur et le font rayonner au-delà de nos frontières.
De la Moselle au Morbihan, de la parqueterie à l’aéronautique, en passant par la chocolaterie ou encore les simulateurs de conduite d’engins, les huit lauréats désignés parmi plus de deux mille candidatures à travers la France, incarnent la diversité des savoir-faire et la réussite artisanale.

Avec le soutien de ses partenaires historiques, l’Union Professionnelle Artisanale (UPA) et les SOCAMA, premier réseau de cautionnement mutuel pour les artisans, le prix Stars & Métiers est placé sous le haut patronage du secrétariat d’État en charge du commerce, de l’artisanat, de la consommation et de l’économie sociale et solidaire.

Sources : communiqué de presse de Banque Populaire Atlantique et de la Chambre des métiers et de l’artisanat de Bretagne.
Entretien avec Laurent Tournier pour l’encadré « Procédé ».


A propos de Magalie Castaing

Après 10 ans d’ingénierie mécanique dans le secteur de la défense, j’ai créé une entreprise de développement web : Kasutan. Le Journal du composite est l’intersection de mes différents métiers : ingénierie, langues et internet.