Les publications du Journal du Composite sont interrompues

Nous recentrons nos activités sur la création de sites internet.

Besoin d'un site comme celui-ci ou d'une boutique en ligne ?
Retrouvez-nous sur Kasutan

Impression 3D de composites par ultrasons


Une équipe d’ingénieurs de l’Université de Bristol a développé une technologie d’un nouveau genre pour imprimer des composites en 3D.

D’après leur étude, publiée dans « Smart Materials and Structures », l’équipe a réussi à utiliser des ultrasons pour positionner avec précision des millions de minuscules fibres de renfort. Les fibres sont assemblées de façon à former l’architecture de renfort souhaitée, dans le plan ou hors‐plan.
L’orientation des renforts est contrôlée en jouant sur la longueur d’onde des ultrasons. La microstructure ainsi construite est ensuite figée par un faisceau laser focalisé, qui polymérise localement la résine époxy et imprime l’objet.

Les démonstrations ont été réalisées avec une imprimante 3D standard, à laquelle a été ajouté le nouveau dispositif de positionnement par ultrasons. Un module laser commutable a été monté sur le bras de l’imprimante.
Ce dispositif expérimental aurait permis d’imprimer à 20 mm/s, ce qui est comparable des techniques conventionnelles de fabrication additive.

Cette approche permet de construire des architectures de renfort complexes à l’intérieur d’un objet imprimé.
D’après les ingénieurs impliqués dans le projet, le positionnement par ultrasons permet de manipuler des renforts de natures, formes et tailles très variées, ce qui élargirait significativement la gamme de matériaux composites imprimables.

Source : « 3D printing composites with ultrasonic wave », Materials Today, 26 janvier 2016.

Publication : « 3D printed components with ultrasonically arranged microscale structure », Thomas M Llewellyn‐Jones, Bruce W Drinkwater and Richard S Trask, Smart Materials and Structures, Volume 25, Number 2, 18 janvier 2016 (en accès libre sous licence Creative Commons).

Auteurs de l’image : Matt Sutton, Tom Llewellyn‐Jones and Bruce Drinkwater.

 


A propos de Magalie Castaing

Après 10 ans d’ingénierie mécanique dans le secteur de la défense, j’ai créé une entreprise de développement web : Kasutan. Le Journal du composite est l’intersection de mes différents métiers : ingénierie, langues et internet.