Les publications du Journal du Composite sont interrompues

Nous recentrons nos activités sur la création de sites internet.

Besoin d'un site comme celui-ci ou d'une boutique en ligne ?
Retrouvez-nous sur Kasutan

Résultats positifs pour le projet européen Stellar – Drapage sélectif de rubans


Le projet Stellar, financé par la Commission Européenne et coordonné par NetComposites, a permis d’améliorer le procédé de drapage sélectif de rubans et de valider des matériaux adaptés à ce procédé.

Ce projet avait pour objectif de développer un procédé de fabrication permettant le drapage à haute vitesse de matrices renforcées de carbone, verre ou fibres polymères, dans des zones définies d’une structure composite, en optimisant la résistance, la masse et le coût de la pièce.

« Les matériaux composites sont de plus en plus utilisés pour des applications structurales, dans une large gamme de secteurs. Les avantages des matériaux composites sont remarquables, mais on ne va pas jusqu’au bout de l’optimisation de la quantité de matériaux employés pour réaliser la pièce.

Pour nous, une structure véritablement optimisée doit faire appel à différentes combinaisons de matériaux composites selon les zones de la pièce. Nous voulions étudier ce type de solutions hybrides et multi‐matériaux », explique Gary Foster, le chef du projet Stellar.

Le projet englobait le développement de méthodologies de conception, de procédés de fabrication, d’outillages et de dispositifs de contrôle, appliqué au placement localisé de différents rubans de thermoplastiques renforcés sur différents substrats.
Trois procédés de fabrications basés sur l’ATL (Automated Tape Laying, drapage de rubans automatisé) ont été étudiés : le renfort localisé de structures existantes, la fabrication additive directe de composants et la production d’ébauches sur‐mesure, renforcées localement, pour le moulage par compression.

D’après Gary Foster : « Nous avons cherché à développer un procédé de fabrication qui réduirait significativement la masse des structures tout en améliorant leur rigidité partout où c’était possible.
En travaillant sur différents cas d’étude – dont un skateboard et un profil d’aile d’avion – nous avons pu améliorer notablement la simulation, le matériau lui‐même et le procédé.
Les rubans produits ont donné de meilleurs résultats que les matériaux témoins pour toutes les applications testées. »

Le projet Stellar regroupait neuf partenaires basés dans six pays européens différents : Toyota Motor Europe, Airborne, HBW‐Gubesch Thermoforming, AFPT, CGTech, ESI, The Montanuniversität Leoben, Fraunhofer IPT.

Source et crédit photo : European Commission Funded Project ‘Stellar’ Concludes with Positive Outcomes in Selective Tape Laying, NetComposites, 27 septembre 2016.


A propos de Magalie Castaing

Après 10 ans d’ingénierie mécanique dans le secteur de la défense, j’ai créé une entreprise de développement web : Kasutan. Le Journal du composite est l’intersection de mes différents métiers : ingénierie, langues et internet.