La FAA impose des inspections sur les moteurs CFM-56 après une avarie sur un Boeing 737–700

Contrôle Entreprises le 7 mai 2018

La FAA impose des inspections sur les moteurs CFM-56 après une avarie sur un Boeing 737-700

La Federal Aviation Administration (FAA) américaine a annoncé le mercredi 19 avril qu’elle publierait d’ici deux semaines une directive pour accélérer les inspections des moteurs CFM 56–7B de la coentreprise de General Electric et Safran. Cette décision fait suite à l’accident mortel qui s’est déroulé le mardi 17 avril sur un appareil Boeing 737–700 de la compagnie Southwest. Dans un communiqué, la FAA précise qu’une inspection par ultra-sons serait imposée aux lames de ventilateur des moteurs après un certain nombre de décollages et d’atterrissages.

Peu de temps après son décollage, l’appareil a subi une défaillance impressionnante. Des parties du moteur gauche se seraient détachées selon le National Transportation Safety Board (NTSB), l’organisme fédéral américain qui gère la sécurité dans les transports. L’avion a dû se poser en urgence à Philadelphie. Une première inspection sur le tarmac a permis de constater l’absence d’une lame du ventilateur du moteur. Celle-ci se serait rompue à cause de l’usure du métal.

Source : Usine Nouvelle