Revue de presse

OceanGate’s Composite-Intensive Submersible Could Reach the Titanic

Le submersible d’OceanGate pourrait atteindre le Titanic

Applications Contrôle

OceanGate Inc. a lancé Titan, le seul submersible habité privé au monde capable d’atteindre les 4000 mètres de profondeur du Titanic.

La coque du submersible en fibres de carbone a été obtenue par enroulement filamentaire. Elle est équipée d’un dispositif de contrôle embarqué de l’intégrité structurelle, utilisant des capteurs acoustiques et des jauges de contrainte. Ce système doit permettre de surveiller en temps réel l’effet de l’augmentation de la pression sur les structures, et de donner le temps au pilote de remonter à la surface en cas de signes d’endommagement.

Les essais de certification seront conduits par Stockton Rush, le PDG d’OceanGate. En cas de succès, une plongée vers le Titanic est prévue fin juin 2018.

 

Source : Composites Manufacturing Magazine (en anglais)


La FAA impose des inspections sur les moteurs CFM-56 après une avarie sur un Boeing 737-700

La FAA impose des inspections sur les moteurs CFM-56 après une avarie sur un Boeing 737–700

Contrôle Entreprises

La Federal Aviation Administration (FAA) américaine a annoncé le mercredi 19 avril qu’elle publierait d’ici deux semaines une directive pour accélérer les inspections des moteurs CFM 56–7B de la coentreprise de General Electric et Safran. Cette décision fait suite à l’accident mortel qui s’est déroulé le mardi 17 avril sur un appareil Boeing 737–700 de la compagnie Southwest. Dans un communiqué, la FAA précise qu’une inspection par ultra-sons serait imposée aux lames de ventilateur des moteurs après un certain nombre de décollages et d’atterrissages.

Peu de temps après son décollage, l’appareil a subi une défaillance impressionnante. Des parties du moteur gauche se seraient détachées selon le National Transportation Safety Board (NTSB), l’organisme fédéral américain qui gère la sécurité dans les transports. L’avion a dû se poser en urgence à Philadelphie. Une première inspection sur le tarmac a permis de constater l’absence d’une lame du ventilateur du moteur. Celle-ci se serait rompue à cause de l’usure du métal.

Source : Usine Nouvelle


energy observer

Ce qu’Energy Observer va tester en Méditerranée… et ensuite

Applications Environnement

Energy Observer, le bateau laboratoire qui navigue à 100% aux énergies renouvelables et à l’hydrogène, est parti le 28 mars de Marseille pour un tour de Méditerranée qui durera sept mois. L’occasion d’optimiser encore l’usage des technologies embarquées.

L’Energie Observer va surtout chercher à améliorer son rapport autonomie-vitesse. Car si le bateau n’a aucun souci d’autonomie lorsqu’il navigue à 3 ou 4 nœuds, il est pour l’instant handicapé dès lors qu’il veut aller vite. Et là c’est tout un équilibre à trouver, par exemple, sur l’usage des éoliennes, verticales, qui produisent de l’électricité mais peuvent freiner le bateau.

energy observer eolienne

Sur le même sujet : Les éoliennes d’Energy Observer fabriquées par les étudiants de l’Icam

Source : Usine Nouvelle


macrook

Première filière de recyclage de la fibre carbone en 2019

Entreprises Environnement

La société toulousaine Alpha Recyclage Composites a fait entrer à son capital deux partenaires pour l’aider à développer dès 2019 la première filière en France de valorisation de matériaux composites à base de fibres de carbone.

STS Groupe, spécialisé dans la fabrication de pièces en composites pour l’aéronautique, l’automobile ou encore l’énergie et la société tarnaise Freyssinet Aeroequipment, sous-traitant de Safran notamment pour des pièces mécaniques de précision et des sous-ensembles, ont investi au total 600.000 euros.

Cette enveloppe doit permettre à Alpha Recyclage Composites, créée en 2009 à Toulouse, d’industrialiser un procédé de recyclage de la fibre de carbone par vapothermolyse, (’action combinée de la chaleur et de la vapeur d’eau), développé avec l’Ecole des Mines de d’Albi-Carmaux (Tarn).

Crédit photo : Alpha Recyclage Composites

Source : Reuters